Https:en.wikipedia.orgwikiSpecial:Search Web of Deceit. Black Widow CE

Contents

Between dreams and reality

Blue Collar Brothers, Book 1

Synopsis: Everyone knows that if you play with fire you’ll end up getting burned…

What happens when you attend a first responder’s bachelor auction with your best friends Well, if your name is Madison Kelly like me, your friends end up bidding on a date for you with your high school crush.

That’s right. Even back when I was ‘Fatty Maddie’ to all my classmates, I had eyes for the quarterback of our football team. Not like I was the only one.

Mauro Bianco may fight fires for a living, but he still sets my heart ablaze. One look at the rugged, muscular man he’s turned into and I want to slide down his pole.

One date. That’s all I’m committed to. A few hours and I can tuck him back into that tattered old shoebox in my closet.

As always, the universe has other plans. I never would’ve predicted that in a matter of days he’d turn from my dream guy into my business partner-and that’s when things got interesting.

Review: I had heard pretty great things about Piper Rayne and I’m finally glad to be able to discover her with this brand new series. How to resist a romance with a firefighter Well I can not!

Maddie always had a crush on Maurio Bianco and if one evening he kissed her after drinking too much, he never remembered her… But now for an auction she finds herself with a date with him. He who does not even know who she is. But fortunately for him, his brothers know her perfectly. After a catastrophic rendezvous, Maddie and Maurio did not think to see each other again until they coincidentally become partners to remake a house together.

I had a good time with this story. Maddie is an interesting character: she tries to be nice to everyone and she seems to have trouble assuming her new body. So, when she finds herself in front of Maurio, the boy who has always been her crush, it’s a little complicated. Maurio is a determined guy, he has changed since they were young, but at the same time our heroine is suspicious!

It was a pretty cool story and I must say that I had a good time with the characters. I loved Maddie’s girlfriends by the way too and I’m curious to discover their stories. I also really enjoyed seeing that there is a story spreading over the other volumes as well and not just going to another couple.

Blue Collar Brothers, TOme 1

Résumé (traduction personnelle) : Tout le monde sait que si vous jouez avec le feu, vous finirez par vous brûler…

Que se passe-t-il lorsque vous assistez à la vente aux enchères d’un célibataire avec vos meilleures amies Eh bien, si vous vous appelez Madison Kelly comme moi, vos amis finissent par vous proposer un rendez-vous avec votre coup de cœur de lycée.

C’est vrai. Même quand j’étais «Grosse Maddie» pour tous mes camarades de classe, je n’avais des yeux que pour le quarterback de notre équipe de football. Ce n’est  pas comme si j’étais la seule.

Maurio Bianco peut combattre des incendies pour gagner sa vie, mais il brille toujours dans mon cœur. Un regard sur l’homme robuste et musclé qu’il est devenu et je veux glisser sur sa perche.

Un rendez-vous, c’est tout ce à quoi je m’engage. Quelques heures et je peux le remettre dans cette vieille boîte à chaussures en lambeaux dans mon placard.

Comme toujours, l’univers a d’autres plans. Je n’aurais jamais prédit que dans quelques jours il passerait de mon gars de rêve à mon partenaire commercial – et c’est à ce moment-là que les choses sont devenues intéressantes.

Avis : J’avais entendu de jolies choses de Piper Rayne et je suis enfin contente de pouvoir la découvrir avec cette toute nouvelle série. Comment résister à une romance avec un pompier  Eh bien on ne peut pas !

Maddie a toujours eu un coup de cœur pour Maurio Bianco et si un soir il l’a embrassée après avoir trop bu, il ne s’en est jamais rappelé… Mais voilà que pour une vente aux enchères elle se retrouve avec un rendez-vous avec lui. Lui qui ne sait même pas qui elle est. Mais heureusement pour lui, ses frères savent parfaitement qui elle est. Après un rendez-vous catastrophique, ils ne pensaient pas se revoir jusqu’à ce qu’ils deviennent par hasard partenaires pour refaire une maison ensemble.

J’ai passé un bon moment avec cette histoire. Maddie est un personnage intéressant : elle essaie d’être gentille avec tout le monde et elle semble avoir du mal à assumer son nouveau corps. Alors, quand elle se retrouve face à Maurio, le garçon qui a toujours été son coup de cœur, c’est un peu compliqué. Maurio est un garçon déterminé, il a changé depuis qu’ils étaient jeunes, mais en même temps notre héroïne est méfiante !

C’était une histoire assez sympa et je dois dire que j’ai passé un bon moment avec les personnages. J’ai adoré les copines de Maddie d’ailleurs aussi et je suis curieuse de découvrir leurs histoires. J’ai aussi beaucoup apprécié de voir qu’il existe une histoire qui s’étale sur les autres tomes aussi et on ne passe pas seulement à un autre couple.

Stacking the Shelves is a meme hosted by Tynga’s Reviews

Concours

33 raisons de te revoir – Alice Kellen (INT)

ebook Hors de portée – Jane harvey-Berrick (INT)

Prélude / The Man I love – Suanne laqueur (INT)

A la découverte du MM (Fr Be)

La dernière prophétie – James Patterson

L’Apocalypse est en marcheÀ Boston, une jeune femme se découvre enceinte… alors qu’elle est toujours vierge. En Irlande, une autre jeune femme connaît la même surprise.Dans plusieurs villes à travers le monde, les autorités médicales sont submergées par des épidémies, des sècheresses, des famines, des inondations… et cela ne semble pas sur le point de s’arrêter. Il y a là comme un signe que quelque chose de terrible se prépare.Enquêtant sur ces phénomènes d’Immaculée Conception, l’Archidiocèse de Boston décide d’employer la manière forte, et engage une ancienne nonne, Anne Fitzgerald, devenue une privée aux méthodes peu catholiques. Car tous les signes portent à croire que l’Apocalypse est déjà en route… L’avenir de l’Humanité est à présent entre les mains d’Anne.

Sur l’ordre de dieu – Jon Krahauer

“Dans le comté d’Utah, presque tout le monde a entendu parler des fils Lafferty en raison des meurtres atroces.”
Utah. Une petite ville plantée dans le sillage de Salt Lake City, le fief de l’Église mormone. Le 24 juillet 1984, Allen Lafferty, mormon pratiquant, rentre chez lui après sa journée de travail, dans la maison qu’il habite avec sa jeune épouse et leur bébé de quinze mois. Quand il pousse la porte, l’horreur l’attend : Brenda et sa petite fille ont été sauvagement égorgées. En un instant, Allen est convaincu qu’il connaît les coupables. Et pour cause, ce sont ses frères.

À la barre des mois plus tard, Ron et Dan Lafferty ne nieront pas les faits. Pas plus qu’ils n’exprimeront le moindre remords. Les deux Lafferty sont des prophètes, Dieu parle à travers eux, il leur chuchote ses ordres. Pour eux, l’État n’existe pas. L’école Une machination. La médecine Un charlatanisme. Ron et Dan Lafferty ont quitté le giron des mormons pour embrasser une foi chrétienne radicale, dont l’un des piliers n’est autre que la polygamie. Et Brenda Lafferty avait commis l’erreur d’y être opposée…

Revenant sur les grandes heures de la fondation de la religion mormone et l’épineux dossier des sectes transfuges qu’elle a fait naître dans ses rangs, le maître de la narrative non fiction interroge les ressorts du fanatisme religieux et exhume l’une des affaires criminelles les plus retentissantes de l’histoire américaine des dernières décennies.

Dare you to lie (Hometown Antihero, 1) – Amber Lynn Natush

When her FBI agent father is framed for murder, Kylene is forced to move in with her grandfather, back to the small town that turned its back on her, and the boy who betrayed her.

All Ky cares about is clearing her father’s name, but someone won’t let her forget the photo scandal that drove her away two years ago. As the threats gain momentum, Ky finds an unlikely ally in the rookie FBI agent sent to keep an eye on her.

Determined to expose the town’s hidden skeletons, Ky unwittingly thrusts herself into a much bigger plot. They thought she’d forgive and forget. They’re about to learn they messed with the wrong girl.

Paper Girl – Cindy R. Wilson

I haven’t left my house in over a year. My doctor says it’s social anxiety, but I know the only things that are safe are made of paper. My room is paper. My world is paper. Everything outside is fire. All it would take is one spark for me to burst into flames. So I stay inside. Where nothing can touch me.

Then my mom hires a tutor. Jackson. This boy I had a crush on before the world became too terrifying to live in. Jackson’s life is the complete opposite of mine, and I can tell he’s got secrets of his own. But he makes me feel things. Makes me want to try again. Makes me want to be brave. I can almost taste the outside world. But so many things could go wrong, and all it takes is one spark for everything I love to disappear…

Dangerous Exes (Liars, Inc, 2) – Rachel Van Dyken

Isla made one teeny little mistake. Now she and her PI company, Dirty Exes, are being targeted by one seriously angry and furiously sexy ex-quarterback. Jessie freakin’ Beckett. But there’s no way some NFL superhunk is going to take her business away. If only he didn’t make her so hot—and bothered.

Jessie wants payback for a ruined reputation. His plan Top secret. His hard-to-hide arousal for Isla Not so much. Especially when they let down their guards and sneak a kiss. Like any juicy scandal, it goes so viral, so fast, that only a good lie can combat the bad press. Mortal enemies in a fling No way. Um…this is love!

Actually…could it be

Isla’s not faking it. Jessie can’t. As the game of let’s pretend gets real, Jessie forgets all about revenge. That’s the problem. His plan is already out of his control. Now it could undo everything they’ve been trying to build. Coming clean may be the only thing that can save it.

Gone Hunting (Weird Giels, 0.3) – Cecy Robson

The rest of the werewolf pack might consider Aric Connor to be omniscient and destined to save the world when evil returns to claim it. But for the most part, fifteen-year-old Aric ignores the confirmations of his powers, taking everything in stride until he meets her.

Celia Wird wasn’t supposed to awaken naked in the mountains of Colorado, not when she was just stalking her prey in a filthy alley several states away. She especially wasn’t supposed to meet Aric, the handsome werewolf who comes to her aid.

As a supernatural tasked with protecting the earth, Aric sympathizes with Celia’s dangerous situation. He’s also struck by her beauty and kindness. Yet, as much as Aric welcomes Celia, her arrival isn’t a peaceful one.

Dark forces stir in Celia’s presence, resolute on killing her. Aric and his inner beast are adamant about keeping Celia safe and with them. But there’s a time and a place for love, and Aric and Celia might not survive long enough to find it.

Terre de Brume, Tome 1

Résumé : Dans un univers envahi par la Brume, deux jeunes femmes unissent leur magie pour sauver le monde de la destruction.

Depuis l’enfance, Héra vit dans le Sanctuaire des Prêtres de l’Eau, où elle apprend à maîtriser sa magie pour devenir Guerrière. Au cours d’une mission, elle rencontre Intissar, une Sœur du Feu venue avertir les habitants d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de Brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, frappe le Sanctuaire. Et elle frappera encore.

Avis : J’ai tellement entendu parler des romans de Cindy Van Wilder que j’étais très curieuse d’en découvrir un et j’étais très contente d’en avoir l’occasion avec le Sanctuaire des Dieux.

Ce roman traite de la rencontre entre deux jeunes femmes que rien ne prédestinait. Mais quand une menace terrible pèse sur la population, elles vont s’allier sans se connaitre pour essayer de faire face. Ce ne sera pas simple et surtout pour Héra qui devra faire face à son passé qu’elle ne connait pas.

Les idées et l’univers que l’auteure a créés sont vraiment fascinants et j’ai adoré découvrir ce monde si différent ainsi que tous les détails qui y sont attachés même s’il en reste toujours à explorer. Les chapitres alternent entre les deux personnages ce qui permet d’en apprendre plus à leur sujet et j’ai trouvé ça assez sympa.

Je dois dire que j’attendais beaucoup de ce roman et si j’ai passé un bon moment j’ai aussi trouvé qu’il y avait des longueurs, mais je suis assez curieuse d’en savoir plus.

Shades of Magic, Book 3

Synopsis: Witness the fate of beloved heroes – and enemies.

THE BALANCE OF POWER HAS FINALLY TIPPED…
The precarious equilibrium among four Londons has reached its breaking point. Once brimming with the red vivacity of magic, darkness casts a shadow over the Maresh Empire, leaving a space for another London to rise.

WHO WILL CRUMBLE
Kell – once assumed to be the last surviving Antari – begins to waver under the pressure of competing loyalties. And in the wake of tragedy, can Arnes survive

WHO WILL RISE
Lila Bard, once a commonplace – but never common – thief, has survived and flourished through a series of magical trials. But now she must learn to control the magic, before it bleeds her dry. Meanwhile, the disgraced Captain Alucard Emery of the Night Spire collects his crew, attempting a race against time to acquire the impossible.

WHO WILL TAKE CONTROL
And an ancient enemy returns to claim a crown while a fallen hero tries to save a world in decay.

Review: I was really excited to get into this third and last volume after a great time with the first two ones! It was the first V.E. Schwab series I discovered and I must say that I am conquered! I really need to get into her other writings!

So we find our dear Lila and Kell in a new adventure directly after the second volume, but facing the consequences of everything that happened will be really not easy! Yes, the war is coming, bursts and conspiracies are becoming more and more present. Our heroes will have to make every effort to save their London and especially to face the creature who is determined to become king.

As I said, I once again had a great time with this novel. How to resist all these colorful characters Once again the author completely carried me away with her story and kept me in suspense throughout the novel. The book is quite thick and I was a little scared to have lengths, it is not the case and we can read it pretty quickly! The story is punctuated by the action and the events that follow each other at a crazy speed!

It was a very good conclusion to the series and I can only advise you this trilogy, you will not be disappointed!

Shades of Magic, Tome 3

Résumé : Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur…

Kell est un magicien de sang, un sorcier capable de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris. Le deuxième, rouge, déborde de magie. Dans le blanc, elle s’est faite bien trop rare quand, dans le noir, elle a tout dévoré. Et le fléau s’apprête à contaminer chacun des univers jusqu’au dernier – ce n’est plus qu’une question de temps…

Car les ténèbres ont déjà commencé à s’étendre sur le flamboyant Londres rouge. Les habitants en sont réduits à choisir entre céder aux sirènes dévastatrices de la magie et entamer contre elle une lutte désespérée jusqu’à la mort. Si Kell semble immunisé contre le poison qui gangrène son royaume, la fin le guette, lui aussi… à moins que des alliés inattendus ne le rejoignent dans la bataille À commencer bien sûr par Lila, qui ne raterait pour rien au monde une occasion de partir à l’aventure et faire étalage de sa puissance. Mais, aussi intrépides qu’ils soient, comment de simples magiciens pourraient-ils faire le poids face à l’incarnation même de la magie

Avis : J’étais vraiment impatiente de me lancer dans ce troisième et dernier tome après avoir vraiment passé un très bon moment avec les deux premiers ! C’était la première série que je découvrais de V.E. Schwab et je dois dire que je suis conquise ! Il me faudrait vraiment me lancer dans d’autres de ses écrits !

Nous retrouvons donc notre chère Lila et Kell dans de nouvelles aventures directement à la suite du deuxième tome, mais affronter les conséquences de tout ce qui s’est passé ne sera vraiment pas simple ! Oui, la guerre approche, éclate et les complots deviennent de plus en plus présents. Nos héros vont devoir tout mettre en œuvre pour sauver leur Londres et surtout affronter la créature qui est bien décidée à devenir roi.

Comme je le disais, j’ai passé une fois de plus un super moment avec ce roman. Comment résister à tous ces personnages hauts en couleur. Une fois de plus l’auteure m’a complètement emportée avec son histoire et m’a gardée en haleine tout au long du roman. Le livre est assez épais et j’avais un peu peur qu’il y ait des longueurs, mais pas du tout en fait et tout se lit vraiment très rapidement ! Le récit est rythmé par l’action et les évènements qui s’enchainent à une vitesse folle !

C’était une très bonne conclusion à la série et je ne peux que vous conseiller cette trilogie, vous ne serez pas déçus !

Sentinels of New Orleans, Book 6

Synopsis: The uneasy truce between the preternatural species of New Orleans has shattered, with wizards and elves, shifters and vampires—not to mention the historical undead—struggling for ultimate control of the city, including the humans who still think they’re atop the food chain.<

They aren’t, however—and the Summer Prince of Faerie wants them to know it.

Stuck in the middle One unemployed wizard sentinel. For DJ Jaco, war makes for strange bedfellows as she finally embraces her wizard-elven heritage and strikes a deal with the devil so she and her ragtag band of allies can return to defend her hometown. After all, when the undead French pirate Jean Lafitte has been hired by the mayor as a consultant, things could go horribly wrong.

War is coming to New Orleans just in time for Mardi Gras, with the elves and wizards lined up on opposite sides, the shifters without a leader, the vampires promising loyalty to the highest bidder, and the soul of the Crescent City resting on the outcome of the civil war going on in Faerie between the rival princes of summer and winter.

Mardi Gras Day is approaching fast, the much-anticipated new Krewe of Enyo is not what it seems, and the line between friends and enemies grows thin as DJ tries to stave off open warfare between faeries on the St. Charles Avenue parade route.

Laissez les bons temps rouler…but be careful, or the good times might roll too close for comfort.

Review: Here we are with the last volume of the Sentinels of New Orleans series and while the publisher stopped the series, I was delighted that the author decided to self-publish this last novel. How to resist this conclusion I was really curious to discover what the author was going to propose and to find once again all the characters!

DJ is in a very uncomfortable situation. It must be said that everyone wants to kill her, but she knows that she can not remain idle in the alternative world as the war looms closer and closer. But to act, she needs to return and especially not to be constantly on the alert to be shot at. So she turns to the last person who can help her, Rand. Trying to combine politics and conspiracy, our heroine will do everything to save her city!

I really enjoyed this novel again. It was a great conclusion for the series, although I am still curious to discover the next novellas that the author will present us because there are always a few things to see. I loved seeing the evolution of the characters of Rene and Rand. It was interesting to see how the elf was trying to be there even though it’s a somewhat abstract concept for him to help Drusilla new browsers

And how to resist the little Corgi he offers her Impossible !

All of our heroes are back on the scene and it was a real pleasure to watch this final match! I’m sure fans will be happy too!

Read more Roxanna Slade: A Novel [Reynolds Price] on Amazon.com. *FREE* shipping on qualifying offers. Not since Reynolds Price's award-winning, bestselling novel Kate Vaiden .,qq, .,MOVIES (HISTORICAL FILMS) IN CHRONOLOGICAL ORDER (UNDER CONSTRUCTION -- I'm watching and writing about these movies as fast as I can, but it is going to take awhile.)

Read more Roxanna Slade: A Novel [Reynolds Price] on Amazon.com. *FREE* shipping on qualifying offers. Not since Reynolds Price's award-winning, bestselling novel Kate Vaiden .,Recent Developments in the News regarding the Temple Mount. Gathered from Various Sources. Last updated December 21, 2009.,For a better Cfake.com experience, we recommend disabling your ad blocker. .

Read more ,dj,,This site index beautiful teen girls doing porn movies for your pleasure.,is and in to a was not you i of it the be he his but for are this that by on at they with which she or from had we will have an what been one if would who has her .

Pas facile de choisir une trentaine d’avocats parmi les 2600 inscrits au barreau de Lyon. Tribune de Lyon a sélectionné les figures incontournables, souvent des avocats qui affichent au moins vingt ans de “barre”, comme on dit dans le milieu. Pénalistes, spécialistes du droit des affaires, du travail ou des étrangers, voici ceux que l’on peut qualifier de barons du barreau. Du doyen André Soulier à l’ex-bâtonnière Myriam Picot, retour sur les principaux faits d’armes qui leur ont permis de construire leur renommée à Lyon et parfois même en France.

Yves Fromont, 58 ans – LE BOSSSON PARCOURS : Spécialisé en droit social, cet ancien conseil juridique au cabinet Barthélemy crée sa propre structure en 1989 en partenariat avec le cabinet Lamy- Véron-Ribeyre. Puis fonde Fromont-Briens Associés, devenu aujourd’hui le principal cabinet de droit social de la région avec plus de 120 avocats à Lyon et Paris. SES FAITS D’ARMES : Défend en 1991 le groupe NMPP (devenu Presstalis) qui distribue la presse en France et qui a dû déposer le bilan. A plaidé plus d’une dizaine de fois dans une affaire pour EDF où la CGT demandait l’annulation d’un accord sur le temps de travail signé entre la CFDT et EDF.SON STYLE : Assure “aller au contact”. Se déplace dans l’entreprise aux côtés des patrons.

DOSSIERS EN COURS : Avocat en droit social de Carrefour, EDF, la Caisse d’épargne, HSBC, Nestlé, bioMérieux. Conseille les employeurs sur les risques psycho-sociaux en entreprise.

Myriam Picot, 59 ans – LA FÉMINISTESON PARCOURS : Prête serment en 1974, avant de rejoindre le cabinet Bernar- din, un proche de Mitterrand alors pressenti pour briguer la mairie de Lyon. Cette militante féministe ouvre son premier cabinet en 1977 pour se spé- cialiser dans le droit de la famille, des personnes et des mineurs. Crée le premier groupe d’avocats pour enfants de France. Symbole de la fémini- sation du métier, elle devient la première femme bâtonnier du barreau de Lyon en 2010.SES FAITS D’ARMES : Avocate d’Action directe, un groupe libertaire terroriste, dont le procès aux assises à Lyon durera trois semaines dans les années quatre-vingt. A défendu des manifestants anti-militaristes en 1976. SON STYLE : Un peu rigide. Elle est crainte de ses confrères pour ses plaidoi- ries redoutables.

DOSSIERS EN COURS : Des affaires touchant au droit familial et des mineurs, jugées à huis clos et donc confidentielles.

Gabriel Versini-Bullara, 52 ans – LE MÉDIATIQUESON PARCOURS : Un temps tenté par une carrière dans l’armée, ce pénaliste est inscrit au barreau depuis 1990. A orienté son cabinet dans la défense des policiers, gendarmes et pompiers. Une spécialité unique à Lyon, qui fait de lui une référence dans la défense pénale.SES FAITS D’ARMES : Emerge en 1993 en défendant aux assises un jeune homme qui a assassiné sa petite amie à Lyon. Assiste la partie civile dans l’affaire de policiers braqueurs à la fin des années quatre-vingt. Nombreux dos- siers de lutte contre l’homophobie. A défendu une femme policière lesbienne qui s’est vu refuser un congé naissance par la préfecture de Rhône, alors que sa compagne venait d’accoucher.SON STYLE : A la fois secret et médiatique. La répétition des affaires de corruption de policiers lyonnais l’a mis sur le devant de la scène.

DOSSIERS EN COURS : Un des deux avocats de Michel Neyret. Défend deux des sept policiers accusés de corruption à Vénissieux et l’agent à l’origine des révélations sur la BAC de Marseille.

Yves Bismuth, 65 ans – LE GEEKSON PARCOURS : Spécialisé en droit des propriétés intellectuelles et des nouvelles technologies. Ouvre son cabinet en 1974 pour développer le droit de l’informatique alors inexistant en France. Ancien conseiller municipal et communautaire de centre gauche à Lyon.SES FAITS D’ARMES : Assiste la partie civile aux côtés de Robert Badinter dans le procès du juge Renaud, assassiné en 1975 à Lyon. Une affaire qui lui vaudra le plastiquage de son cabi- net. Créateur du club d’informatique des avocats de France à Paris, il a également connecté le barreau de Lyon à Inter- net en 2001 et créé des logiciels informatiques.

SON STYLE : Visionnaire et entreprenant. Prend aujourd’hui le pari de développer le droit des énergies et des nouvelles technologies environnementales. DOSSIERS EN COURS : Conseil en droit des nouvelles technologies et des contrats des banques comme Natixis ou de grands groupes comme HP, Cegid, Point S, Bonduelle, SNCF, France Telecom et même les HCL.

Jean-Jacques Rinck, 60 ans – L’ATYPIQUESON PARCOURS : Débute sa carrière d’avocat en 1976 ; s’associe trois ans plus tard avec des confrères, dont le pénaliste Jean-Louis Cacheux. Développe le droit de la responsabilité civile des notaires poursuivis pour fautes contractuelles. Egalement colonel de réserve et officier défenseur de l’armée en Rhône-Alpes. Consul des Philippines à Lyon depuis 2004.SES FAITS D’ARMES : Obtient en 2005 un dédommagement de la France pour un habitant de l’Ain déporté à Auschwitz. Fait condamner Eurovia-Vinci pour “faute inexcusable” dans le procès du cancer du bitume, malgré l’appel en cours. Avocat aussi de la SPA et de la mutuelle des architectes français.SON STYLE : Très atypique. Arrière petit-fils du créateur de la brasserie Georges à Lyon. Peint quand il a le temps. Seul avocat du barreau de Lyon marié à une magistrate. DOSSIER EN COURS : Défend le groupe Oetker

propriétaire de l’hôtel de luxe Eden Roc au Cap d’Antibes et dont l’ancien directeur a été mis en examen pour “abus de bien sociaux”. Avocat de la famille d’un jeune maî-tre d’hôtel qui s’est suicidé en 2010 sous la pression présumée du pacha du bateau de guerre Le Lafayette à Toulon.

Eric Jeantet, 55 ans – LE CIVILISTESON PARCOURS : Au barreau de Lyon depuis 1980. Fonde le cabinet Juri-Europ avec deux associés avant de se spécialiser en droit du travail, de l’immobilier et de la responsabilité civile des avocats, qu’il défend pour fautes déontologiques. Il a été bâtonnier du barreau de Lyon en 2004–2005 et préside depuis 2007 le conseil régional de discipline des avocats. SESFAITS D’ARMES : Avocat de la caisse régionale d’assurances maladie pour laquelle il a réussi à faire condamner des pontes de la chirurgie à Lyon pour fraude et corruption. Sa clientèle est surtout composée de patrons de PME et TPE. Il est aussi l’avocat de la SNCF et de la Cogedim.SON STYLE : Pur civiliste. Ce militant préside la chaire lyonnaise des Droits de l’Homme fondée par la ville de Lyon.

DOSSIERS EN COURS : Défend un banquier mis en cause dans l’affaire de la société Apollonia à l’origine d’une vaste opération d’escroquerie immobilière dont plusieurs banques ont été complices. Avocat du constructeur d’un parking robotisé d’une copropriété lyonnaise qui n’a jamais fonctionné et dont les résidents ont assigné en justice.

François Saint-Pierre, 52 ans  – L’INTELLECTUELSON PARCOURS : Après un passage au cabinet de Jean-Marie Chanon, il prend son indépendance en 1985 alors qu’il vient de prêter serment. Labellisé défense pénale, il enchaîne rapidement les belles affaires. Véritable figure du barreau de Lyon, ses modèles sont Robert Badinter ou encore Henri Leclerc.SES FAITS D’ARMES : Se fait remarquer lors de l’affaire Roman- Gentil en défendant Didier Gentil, un marginal accusé d’avoir violé une fillette en Haute-Provence en 1988. Défendensuite l’ancien maire de Lyon Michel Noir de 1993 à 2004, puis Michel Mouilleau, l’ancien maire de Cannes. Il est aussi l’avocat de Maurice Agnelet, un avocat accusé du meurtre d’Agnès Le Roux, l’héritière d’un hôtel de luxe niçois. SON STYLE : Revendique un ego surdimensionné, indispensable selon lui à tout bon pénaliste. Très cultivé, il est l’auteur de nombreux livres comme Le Guide de la défense pénale, dont il publie cette année la 7e édition.

DOSSIER EN COURS : Avocat d’Air France dans l’affaire du crash Rio-Paris et du journal Le Monde dans celle des “fadettes”.

Alain Jakubowicz, 59 ans – L’ENGAGÉSON PARCOURS : Inscrit au barreau de Lyon depuis 1976, il est spécialisé en droit des affaires et de la presse. Formé chez Me Hassid, un ancien avoué des tribunaux de commerce, il ouvre son cabinet en 1978, puis s’associe avec Michel Mallet-Guy dans un cabinet où il travaille aujourd’hui avec une vingtaine d’avocats. Président du Crif de 1995 à 2004, il préside la Licra depuis 2010. Adjoint au maire de Lyon Michel Noir en tant que délégué aux Droits de l’Homme dans les années quatre-vingt-dix.SES FAITS D’ARMES : Avocat du Consistoire israélite de France lors des procès Barbie, Touvier et Papon. Avocat des familles des victimes de la catastrophe du tunnel du Mont Blanc en 2005. Opposé à l’humoriste Dieudonné dans des affaires touchant au droit de la presse. SON STYLE : Un des rares Lyonnais à avoir une dimension nationale comme avocat, notam- ment grâce à son engagement militant.

DOSSIERS EN COURS : Avocat des familles des victimes du crash du vol Rio-Paris. Défend la famille d’Amar, un jeune de 12 ans tué à Mermoz (Lyon 8e) lors d’une fusillade fin 2009, ainsi que l’avocat lyonnais David Metaxas dans l’affaire Neyret.

Myriam Plet, 58 ans – LA NÉGOCIATRICE
SON PARCOURS : A son arrivée au barreau en 1977, se spécialise en droit du travail. Son dada : la défense des salariés, des syndicats et des comités d’entreprise.

SES FAITS D’ARMES : Défense des salariés lyonnais de McDonald’s dans les années quatre-vingt-dix qui aboutit à la création d’un comité d’entreprise alors inexis- tant dans les vingt restaurants de Lyon. Intervention dans un plan de sauvegarde de Dim. Défense de travailleurs victimes de la commande BBR (bleu-blanc-rouge) mise en place par des entreprises comme le cabaret du Moulin Rouge, condamné il y a dix ans pour refus d’embauche de serveurs noirs et arabes.SON STYLE : Préfère la négociation à l’affrontement. Beaucoup de conseil, peu de procédures judiciaires. Très engagée à gauche. Souhaite transmettre son savoir à la relève du barreau.

DOSSIERS EN COURS : Nombreuses affaires de respect de la vie privée de salariés sur les réseaux sociaux. Défend des licenciés économiques dans des entreprises de chimie et agroalimentaires.

Paul-Richard Zelmati, 59 ans – LE SOLITAIRESON PARCOURS : Ce pénaliste débute en 1978 chez le bâtonnier Perret-Gayet. Prend vite son indépendance en ouvrant son cabinet dans l’un des plus beaux immeubles de Lyon, construit place des Jacobins par l’architecte Bossan. Un bâtiment dont il a acheté suc- cessivement tous les étages après chaque affaire gagnée.SES FAITS D’ARMES : Après les procès Barbie, Papon, Touvier et des policiers braqueurs, il est choisi en 1996 par le journaliste Patrick Poivre-d’Arvor mis en cause dans l’af- faire Noir-Botton. Fait sortir de prison Marc-Michel Merlin, le directeur de la Lyon- naise des eaux opposé en 1995 à Alain Carignon, l’ancien maire RPR de Grenoble. Avo- cat de Fatima Belaïd, l’ex-femme de l’ancien P-DG d’Elf, condamné pour abus de bien sociaux, il a aussi défendu le rugbyman Marc Cecillon, condamné en 2008 pour le meurtre de sa femme.

SON STYLE : Très secret et solitaire. Sans doute le pénaliste en exercice qui a vécu les plus belles affaires de ces trente dernières années.

DOSSIERS EN COURS : Défend Jacky Martin, soupçonné d’avoir violé et tué une étudiante à Mâcon. Avocat de Gérard Collomb, du Grand Lyon et de grands groupes comme Cardinal, Lavorel et Delorme automobile.

Richard Brumm, 65 ans – LE POLITICIENSON PARCOURS : Au barreau de Lyon depuis 1970. Après plusieurs collaborations avec des avocats comme Cohendy, Vuillard ou Pélissard, reprend en 1974 une ancienne étude d’avoués. Aujourd’hui spécialisé en droit des affaires et des sociétés dans un cabinet composé de six associés, il allie son activité d’avocat avec celle d’adjoint aux Finances et à l’Administration générale du maire de Lyon Gérard Collomb depuis 2008.SES FAITS D’ARMES : S’occupe de litiges entre sociétés ou avec des particuliers. Avocat en droit immobilier mais aussi des banques et de grands groupes lyonnais comme GL Events, Cegid et Cogedim. Avocat de l’OL dans le cas de litiges avec des annonceurs et des sponsors.SON STYLE : Un gagnant qui ne lâche rien. Avoue avoir une men- talité de chef d’entreprise. Déteste les affaires pénales. Ama- teur de sensations fortes : possède plusieurs Ferrari et vole fréquemment en hélicoptère.

DOSSIERS EN COURS : Même s’il intervient fréquemment dans des litiges entre sociétés, suit beaucoup moins de dossiers qu’aupa- ravant. Souhaite quitter le cabinet pour se consacrer entière- ment à la politique en 2014.

Pierre Mazanovic, 62 ans – LE SYNDICALISTESON PARCOURS : Lors de son arrivée au barreau en 1974, il se positionne directement comme l’avocat du monde salarial et syndical. Rejoint en 1980 le premier cabinet de France, constitué par Ugo Iannucci sous la forme de société civile professionnelle et dans lequel il travaille aujourd’hui avec treize avocats.

SES FAITS D’ARMES : Avocat de la CGT à Lyon. Intervient dans de nombreux dossiers comme la grève des conduc- teurs TCL qu’il défend en 1988. Plaide aussi la cause des salariés dans le procès Renault-Berliet (RVI) et ceux de Vidéocolor, une entreprise de fabrique de tubes pour téléviseurs confrontés à un vaste plan de licenciements. SON STYLE : Ancien militant du Parti communiste. Se considère comme un avocat de conviction. Une réfé- rence à Lyon en droit social. Surnommé Maza.

DOSSIERS EN COURS : Avocat des salariés et des syndicats de Lejaby. Défend trente salariés en situation irrégu- lière qui travaillaient pour une entreprise de nettoyage employée par McDonald’s. Ainsi que de nombreux tra- vailleurs exposés à l’amiante.

Philippe scrève, 45 ans – LE PROCÉDURIERSON PARCOURS : Au barreau de Lyon depuis 1990. Apprend la pratique du métier de péna- liste auprès d’Yves Sauvayre, avant d’ouvrir en 1996 un cabi-net commun avec Florence Vincent, l’une des rares femmes pénalistes en exercice à Lyon. SES FAITS D’ARMES : Premier acquittement obtenu en 1999 pour un client qui risquait 15 ans de prison. Plusieurs acquittements dans des affaires de stu- péfiants comme celle d’un client jugé pour trafic de drogue, libéré en mai dernier à la suite d’un mandat d’arrêt qui ne respectait pas la procédure. La moitié de ses affaires sont liées au trafic de stupéfiants.

SON STYLE : Réputé excellent procédurier par ses confrères pénalistes. A obtenu plus d’une centaine de remises en liberté en 22 ans de barre.

DOSSIERS EN COURS: L’un des avocats de Ziad Takieddine dans l’affaire Kara-chi. Défend un des auteurs présumés du braquage de fourgon blindé au cours duquel une policière a été tuée à Paris en 2011.

Marie-Noëlle Frèry, 52 ans – LA GRANDE GUEULESON PARCOURS : Cette avocate en droit des personnes, des étrangers et du logement est inscrite au barreau de Lyon depuis 1984. Après trois ans de collaboration avec Me Marron, un avocat généraliste, se rapproche d’associations d’aide au logement comme la Cimade et Forum réfugiés. Elue écologiste à la Région depuis 2010.SES FAITS D’ARMES : Obtient à la fin des années quatre-vingt-dix de Chirac la grâce d’une jeune Guinéenne sans papiers qui avait mordu un policier pour contester son expul- sion de France. Décroche la qualité de réfu- giés pour un couple de Roms et leurs enfants à Lyon en 2007, pour éviter leur expulsion. SON STYLE : Grande gueule. Débrouillarde et efficace. N’hésite pas à tacler les pouvoirs publics quand il s’agit de défendre l’intérêt de ses clients. N’a peur de rien ni de per- sonne.

DOSSIERS EN COURS : Défend les locataires de la Sacvl qui risquent l’expulsion à cause de l’augmentation des loyers de leurs loge- ments. Défend des manifestants ayant refusé de se soumettre aux tests ADN lors d’une arrestation, ainsi qu’une femme vic- time à Lyon d’un réseau de prostitution des Balkans.

Adrien-Charles Dana, 68 ans – L’UNIVERSITAIRESON PARCOURS : Après des études de droit au Liban, cet avocat spécialisé en droit commercial et pénal arrive à Lyon en 1969 comme enseignant en droit. Prête serment au barreau de Lyon en 1983 et ouvre dans la foulée son cabi- net. Il s’associe en 2010 avec Me Alban Pousset-Bougere. Membre du CNRS, ancien bâtonnier en 2006, doyen de la faculté de droit de Lyon 3 entre 1995 et 2000.SES FAITS D’ARMES : Avocat de la société d’exploitation du tunnel du Mont Blanc dans l’affaire de l’incendie du tunnel autoroutier en 1999. Inter- vient également dans le procès de l’accident de téléphérique au Pic de Bure dans lequel la société de maintenance est poursuivie.

SON STYLE : Plutôt universitaire. Elevé à l’ancienne école, ce qui ne l’empêche pas de diversifier les activités de son cabinet dans le droit des assurances, de la construction et de la famille. DOSSIERS EN COURS : Avocat d’un chauffeur de car qui transportait des collé- giens dont sept sont morts dans un accident avec un train en 2008 (affaire d’Allinges). Défend Eurovia-Vinci dans l’affaire du cancer du bitume.

Philippe Genin, 57 ans – LE DOUÉSON PARCOURS : Après avoir prêté serment en 1979, il devient associé du cabi- net d’André Soulier. Formé aux affaires pénales et aux procès en cour d’as- sise durant lesquels il plaide souvent contre Alain Ribeyre, ce dernier lui propose de rejoindre le cabinet Lamy-Ribeyre en 1989. Spécialisé depuis en droit des affaires et des sociétés. Bâtonnier de Lyon en 2002.SES FAITS D’ARMES : Evite le renvoi en correctionnelle de l’élu RPR Jean-Michel Dubernard dans l’affaire Noir. Défend le fabriquant de sirops Teisseire face au groupe Marie Brizard. Parvient à faire condamner le ministère de l’In- térieur qui avait interdit de salles de jeux un croupier soupçonné d’être complice de joueurs dans un casino lyonnais en 1993.

SON STYLE : Selon ses pairs, un des avocats les plus doués de sa génération. Pratique un peu de pénal. DOSSIERS EN COURS : L’un des avocats du P-DG de Fiducial (et patron du men- suel Lyon Capitale) Christian Latouche. Conseille aussi le patron d’April Bruno Rousset pour sa société Evolem. Défend le fils du fondateur à Lyon du magasin La Canadienne, ainsi que le groupe Sud-Radio.

Marcel Giudicelli, 73 ans – L’INDÉPENDANTSON PARCOURS : Cet avocat pénaliste, inscrit au barreau de Lyon depuis 1963, fêtera ses 50 ans de barre l’an pro- chain. Après le passage par une étude d’avoués, colla- bore avec François La Phuong en 1970, puis s’installe avec Richard Brumm, Vuillard et enfin Barioz en 2006. SES FAITS D’ARMES : Défenseur dans les années soixante- dix de l’un des policiers braqueurs et d’une femme qui tenait un établissement clandestin, où le commissaire lyonnais Tonnot, accusé de proxénétisme, avait ses habi- tudes. Assiste la partie civile dans le procès de Michaël Tronchon, un Lyonnais de 27 ans, qui avait tenté en 2004 de tuer à coups de hache deux Maghrébins.

SON STYLE : Préfère plaider que faire du droit pur. Ne se considère pas comme un juriste. Aime aller voir ses clients en prison. DOSSIERS EN COURS : Avocat de deux frères accusés d’avoir tué un individu dans une villa à Trévoux. Assiste la famille de Mustapha Rihane, tué d’un coup de couteau devant une boulangerie à Saint-Jean en 2011.

Jean-Félix Luciani, 52 ans – LE MYSTÉRIEUXSON PARCOURS : Au barreau de Lyon depuis 1985. Formé chez Pas- cal Muselli, l’un des plus grands pénalistes lyonnais, avant de se spécialiser en droit civil, commercial puis des étrangers. A l’ori- gine de la création de la première commission des étrangers du barreau qui a favorisé à Lyon le développement du droit des étrangers. Se consacre aujourd’hui exclusivement au droit pénal. SES FAITS D’ARMES : Plaidoiries dans tout le pays aux côtés de Marie-Noëlle Fréry pour le retour en France des deux mani- festants d’origine algérienne anti-CIP expulsés à Lyon par le ministre de l’Intérieur Charles Pasqua en 1994. Avocat de l’un des malfaiteurs dans l’affaire des policiers ripoux et de plu- sieursprotagonistesdel’affaireNoir.Adéfenduégalementl’an- cien député lyonnais Henry Chabert, condamné pour recel d’abus de biens sociaux.SON STYLE : Très mystérieux. Ne considère pas un cabinet d’avo- cat comme une entreprise. Homme de gauche. Grande empa- thie pour ses clients, dont l’intérêt passe avant l’intérêt pécu- niaire.

DOSSIERS EN COURS : Avocat du joueur de l’OL Bafétimbi Gomis qu’il défend dans une affaire de viol présumé à Lyon.

André Soulier, 79 ans – LE DOYEN
SON PARCOURS : Spécialisé en droit des affaires et droit international, il débute sa carrière en 1959. C’est le doyen en exercice du barreau de Lyon. Après un pas- sage au cabinet du célèbre pénaliste Joannès Ambre, il fonde son cabinet avec son fils Jean-Luc, qui emploie aujourd’hui une trentaine de collaborateurs à Lyon, Paris et Bruxelles. Premier adjoint au maire de Lyon dans les années quatre-vingt, conseiller régional, com- munautaire et député européen au début des années quatre-vingt-dix. Préside la Commission nationale de discipline du football professionnel jusqu’en 1993. SES FAITS D’ARMES : Obtient l’acquittement en 1969 de Jean-Marie Deveaux accusé à tort du meurtre d’une fillette à Bron. Assiste la partie civile dans le procès, en 1971, de la catastrophe de Feyzin et avocat des familles de victimes de la discothèque du 5–7 à Saint- Laurent-du- Pont. Défend la famille Mérieux en 1977 dans le procès de l’enlèvement de Christophe. Avo- cat des footballeurs de Saint-Etienne dans l’affaire de “la caisse noire” du club en 1989, ainsi que de Momon Vidal dans l’affaire du gang des Lyonnais. SON STYLE : Respecté unanimement par ses pairs. Enga- gement entre justice et politique. A contribué, dans les années soixante-dix, à la promulgation d’une loi qui permet d’indemniser tous les prévenus acquittés. DOSSIER EN COURS : Défend Shaftesburry, la société de commercialisation du quartier Grolée (Lyon 2e). Avo- cat des prêteurs non remboursés dans l’affaire met- tant en cause le groupe spiritueux Belvédère.

Frédérique Penot-Paoli, 46 ans – LA GAUCHISTESON PARCOURS : Avocate depuis 1990, elle s’est spécialisée peu à peu en droit civil, notamment en termes de contentieux du droit des personnes et des étrangers. Malgré dix ans de pénal au début de sa carrière, préfère se tourner vers le civil et ouvre son pro- pre cabinet en bureau commun en 2002. Déléguée générale de la commission en 2011 sous le bâtonnat de Myriam Picot, devient la première vice-bâtonnière de l’histoire du barreau aux côtés de Philippe Meysonnier.SES FAITS D’ARMES : Parvient à faire sortir de prison une mani- festante arrêtée par la police à Lyon en 2007 pour avoir tenté de prendre le pistolet d’un policier lors de son interpellation, alors que ce n’était pas elle.

SON STYLE : Politiquement très à gauche. Une photo de Che Gue- vara trône dans son bureau. Plaide pour un duo mixte au bâton- nat comme actuellement. DOSSIERS EN COURS : Ses fonctions de vice-bâtonnière ne lui lais- sent que très peu de temps pour son activité d’avocat.

Philippe Meysonnier, 50 ans – LE PÉDAGOGUESON PARCOURS : Après avoir failli devenir commissaire à la marine, cet ancien conseil juridique s’inscrit comme avocat en 1992, lors de la fusion des deux professions. Avait fondé dès 1990 le cabinet Jurilex dans lequel il travaille aujourd’hui avec six associés. Actuel bâtonnier de Lyon. Ne consacre donc que très peu de temps à son activité d’avocat spécialisé en droit des affaires, des sociétés et des contrats.SES FAITS D’ARMES : Si l’univers du droit des affaires relève du domaine de la confidentialité comme lors de la vente, de l’achat, ou de procédures collectives de sociétés, ce qui est visible en revanche, c’est que cet avocat a fait beaucoup durant sa carrière pour le barreau de Lyon. Membre du Conseil natio- nal des barreaux à Paris de 2006 à 2011.SON STYLE : Très pédagogue. Se définit comme un véritable “bonus pater familias” qui défend le mieux possible les inté- rêts du barreau de Lyon et de ses confrères. S’inquiète des difficultés financières de certains avocats lyonnais.

DOSSIERS EN COURS : Intervient dans le dossier de fusion/acqui- sition du groupe Amplitude à Valence, dans la Drôme.

Joseph Aguera, 57 ans – LE REDOUTABLESON PARCOURS : D’origine espa- gnole, cet avocat qui a fui l’Es- pagne de Franco, prête ser- ment à Lyon en 1978. Formé au droit du travail et commercial, il entre au cabinet de Gérard Venet avant de se spécialiser dans la défense des chefs d’entreprise. Ouvre son cabinet, qui compte une vingtaine d’associés à Lyon et Paris, désormais tourné vers la défense des entreprises en droit social. SES FAITS D’ARMES : Défend l’OL lors du procès oppo- sant le club de football lyonnais à son ancien entraî- neur Claude Puel. Avocat de l’entreprise de linge- rie Lejaby face aux salariés et syndicats mécontents et de l’entreprise Bosch à Lyon, accusée en 2007 de discriminations racistes et sexistes par des ouvriers de la société.

SON STYLE : Avocat très simple, mais juriste redouta- ble. Reconnu par ses pairs comme l’un des meilleurs en France en droit social dans la défense des patrons. DOSSIERS EN COURS : Joseph Aguera n’a pas souhaité nous rencontrer pour répondre à nos question

Frédéric Doyez, 53 ans – L’ARTISTESON PARCOURS : Il hésitait entre l’art et une car- rière d’avocat, mais son stage en 1989 chez le pénaliste Pascal Muselli va le convaincre de porter la robe. Reprend le cabinet de son men- tor à sa mort en 1993 pour se tourner définiti- vement vers le droit de la famille, des personnes, et surtout le pénal. Maître de conférence à l’université Lyon 2 en droit de la presse.SES FAITS D’ARMES : Obtient l’acquittement d’un violeur à Grenoble pour ses premières assises. Nouvel acquittement dans les années 2000 d’un homme soupçonné d’avoir empoisonné une personne avec du cyanure. Avocat aussi dans l’affaire des policiers braqueurs et de “la Veuve noire”, accusée d’avoir tué son mari.SON STYLE : Explique “vivre les affaires comme des histoires, avec toujours une approche ima- gée comme pourrait le faire un peintre.” Pas- sionné d’art et de jardinage.

DOSSIERS EN COURS : Défend le SDF accusé d’avoir tranché la gorge d’un passager dans le métro à Lyon en 2011 parce qu’il regrettait que son furet ne soit pas en cage.

Alain Ribeyre, 63 ans – L’INCONTOURNABLESON PARCOURS : Avocat à 21 ans, il s’associe au début des années soixante- dix avec Bruno Lamy et Pierre Véron. Un cabinet dans lequel il déve- loppe le droit commercial et fiscal, ainsi qu’un gros contentieux de défense des chefs d’entreprise dans des affaires pénales. Mais en 2004, il décide de fonder le cabinet Ribeyre, David Associés en se tournant en plus vers le droit pénal financier et bancaire, ainsi que le conseil aux entreprises en difficulté.SES FAITS D’ARMES : Avocat du fondateur de Radio Nostalgie, Pierre Alberti, soupçonné d’avoir aidé financièrement l’ancien maire de Villeurbanne Charles Hernu. Participe à la restructuration financière du journal Libération en 1982. En charge des dossiers de redressement écono- mique d’entreprises en difficulté comme Smoby ou Infogrames de Bruno Bonnel.

SON STYLE : Figure incontournable du barreau en droit commercial.Très sportif, adepte du semi-marathon. DOSSIERSENCOURS:ConseildelasociétéLejaby.Avocatdel’anciendirec- teur de la CCI de Lyon Guy Mathiolon, pour lequel il vient d’obtenir la relaxe dans une affaire de détournement présumé de fonds publics.

Pierre-Yves Joly, 52 ans – LE FUTUR BATONNIER SON PARCOURS : Pierre-Yves Joly a parcouru beaucoup de chemin depuis 1985 et son arrivée chez Lexel comme conseil juridique. Peu de temps après la promulgation de la loi officiali- sant le rapprochement entre les conseils juridiques et les avocats, ce spécialiste du droit des affaires devient collaborateur dans le cabinet Berger-Chaîne, devenu Colbert. Il est associé du groupe depuis 1995, l’un des plus importants cabinets de droit des affaires de Lyon (qua- rante personnes à Lyon).SES FAITS D’ARMES : Dans la galaxie du droit des sociétés, Pierre-Yves Joly est le spécialiste reconnu de la transmission et la restructuration d’entreprises. Une spécialité qui l’a conduit à s’investir au sein de l’Ordre sur les mêmes thématiques, puisqu’il a présidé la commission Solidarité et procédures collectives du barreau de Lyon.

SON STYLE : Discret et vêtu avec un style passe-partout (à l’exception des nœuds papillon), Pierre- Yves Joly détonne un peu dans le milieu des grands fauves du droit des affaires lyonnais. DOSSIERS EN COURS : Chuutt !! Dans le monde feutré du droit des affaires, la discrétion est de mise… Mais Pierre-Yves Joly devrait faire parler de lui au cours des prochaines semaines. Il est candidat au dauphinat (élection en novembre) et sera vraisemblablement le prochain bâtonnier de Lyon en 2014 Opencapture

Antoine Comte

©Thomas Campagne

Pour publier un commentaire :
Connectez-vous
à votre compte

Antananarivo Madagascar - leipziggermany.bid

Note: Takuan’s post (which was originally published last night) is to remain at the top for a while, so I made it “sticky”. However, much has happened since it went up, including the Blogger outage. Scroll down for a report on that.

See also: Two forthrightly anti-Semitic Islamic leaders in Norway, Judicial coddling in Germany, and Part 3 of the Imran Firasat interview.

More new posts will be added below this one. Oh, and don’t mess around with JIM.

The essay below is the conclusion of the ninth part in a series by Takuan Seiyo. See the list at the bottom of this post for links to the previous installments.


Left: Pierre-Auguste Renoir, Dance at Le Moulin de la Galette, 1876
Right: George Grosz, Metropolis, 1916/17

The Bee and the Lamb
Part 9 (continued)

By Takuan Seiyo

A Whole New Road to Serfdom

That Which is Not Seen

(continued)

For over 60 years, White mea-culpists have had a firm grip in all fields of cultural mind imprinting: education high and low; paper media, then electronic, then digital media; all forms of entertainment, the plastic arts and music high and low, and religious instruction and worship too. Their main endeavor has been to enforce their compulsory (e.g. K-12) and discretionary (e.g. television) self-flaying on account of long-ago Slavery, Colonialism, Imperialism, Male Supremacism, Racism, Antisemitism, and so on.

It’s the evils of the Iberian Inquisition — which were evil — but not the evils of the Japanese equivalent in which, in the 40 years up to 1597, 50,000 Christians were publicly crucified, burned or beheaded. Nor the evils of the worldwide Islamic Inquisition which — not in the 16th century but now, in the 21st, condemns Muslim apostates to barbaric execution. It’s America’s destruction of the snail darter but not Mussulmanism’s destruction of the Bamyan Buddhas or its proposed destruction of the Sphinx and the Pyramids, let alone its obliteration of all the pre-Rome cradles of Christianity but for remaining ruins in the Middle East and dust of the desert in North Africa.

It’s the evils of feudalism and industrial workers’ exploitation in Europe and America, but not the strict Confucian evils of Northeast Asia. There, a member of the ruling class in China had, essentially, a free hand with anyone of the lower classes, a Japanese samurai could test his sword by cutting down an insolent peasant, and farmers were so squeezed by their fief holders that they habitually sold their daughters to bordellos for the few coins it provided for next season’s seed.

Feminism, Socialism and anti-Antisemitism should have arisen in Saudi Arabia or Yemen, Algeria or Peshawar, for good reasons. Instead, aggressive White androphobes of all genders which I can no longer count are decimating the philogynous and egalitarian West. Equality psychos are tearing down the most egalitarian society that ever existed (except for initial communist experiments, before they turned bloody). American Jews, at the apex of the greatest fortune and philosemitic tolerance their long diaspora has ever bestowed on their kind, are busy supporting all the ideologies and policies that demolish their safe harbor and build up their Muslim, Black and Third World enemies. They will come to rue their tacit assumption that better the antisemite you don’t know than the few hundred imputed and real ones catalogued at ADL.

One would be hard put to find a nation not based on the invasion of another people’s territory and their mass slaughter. Yet poisoned American madmen proclaim “No Thanks for Thanksgiving” as though the Indians themselves did not fight endless genocidal wars from Peru to Canada, with torture, ritual murder or slavery for the captives and, at times, cannibalism too.

Leftoid masochists and the Christian meek call for returning Hawaii to the Hawaiians and capitulating before a massive Mexican reconquista of one-third of America. The self-defined “Feminist-Tauist-NeoPagan-Post-Structuralist-Deconstructionist-Socialist” useful idiot Gillian Schutte begins her New Year 2013 Dear White People by “wholeheartedly apologizing for what my ancestors did to the people of South Africa and inviting you to do the same.”

Yet the Magyars don’t seem to feel much guilt over the Illyrians, Pannonians, Sarmatians and Celts whose land and lives they took in the 9th century, to form Hungary. The rightful Etruscan landowners are not bearing angry placards in front of the Vatican. The Japanese are not planning to relinquish Hokkaido to its original owners, the Ainu. The tall, white and fair-haired Chachapoyas of the Andean forest have, alas, no remnants left to sue the Incas for genocide in a Peruvian court of law. The Aztecs, whether in Jalisco or Los Angeles, don’t agonize over having taken what would become Mexico City from its original Culhuacan owners, with lots of grisly details. Yet for 38 years Neil Young has been reminding adoring audiences about “Cortez the Killer”, discreetly omitting Tlacaelel the killer and the killer people whom Cortez killed.

Hitler’s Willing Executioners: Ordinary Germans and the Holocaust (1996) is a book by Daniel Goldhagen presenting the thesis that the German nation as such was composed of willing executioners of the Jews because of a unique “eliminationist antisemitism” in the German people, with long historical roots. However, even that great moral abyss of Western civilization — the Holocausts — stands out more in its industrialized and organizational features than it does either in the quality of its hatefulness or its relative or even absolute volumes. And Holocausts they were, for in addition to the nearly 6 million Jews, the Germans also murdered over 21 million civilian Slavs, and that’s counting Russia, Ukraine, Poland, Lithuania, Belarus and Czechoslovakia alone.

In absolute numbers, the total number of World War II non-German civilian victims of Nazi Germany is smaller than the 50 million victims of the Bolsheviks in Russia, or Mao’s 70 million in China, or the Mughal-Muslim genocide of Hindus — the latter have their own Holocaust Day on August 14.

In relative numbers, in just one year, 1994, the Hutus and Tutsis in Rwanda, killed off a total of one million, in a population of 7 million. 75% of the Tutsi population was erased. Is it more humane to go by a stroke of a blunt machete than by a whiff of Zyklon B

The Khmer Rouge murdered at least 2 million Cambodians between 1975 and 1979: one quarter of the population, by a conservative count. Is it more humane to die by wallops from a Cambodian pickaxe handle than by a bullet from a German Mauser


Inscription on the back (in German): “Ukraine 1942, Jewish Aktion, Ivangorod.”

There is a special horror attached to the Third Reich, because those were 20 th century Europeans, Christians, and in many ways the smartest, most civilized people on Earth. But the Holocausts do not prove that Whites are worse than other people, just that they are no better. The history of the Third Reich also proves that with the right formula of economic blowup, misery and humiliation, sparked by charismatic evil, no people are immune to such horror, at no time Weird Park 2 Scary Tales

DEEPER INSIGHTS INTO THE ILLUMINATI FORMULA by Fritz .

Richard Bernstein The New York Times Reading Reynolds Price's novel Roxanna Slade is like sitting through a long and languid North Carolina evening and listening to an intimate summing up of a hard life.

Diana Postlethwaite The Washington Post Reading Roxanna Slade is like sitting at the feet of the wisest, most engaging, truth-tellingest grandmother imaginable....Here is language you can swim in, inhale, savor on the tip of your tongue.

David Weigand San Francisco Chronicle Roxanna Slade is a profoundly and provocatively hope-filled book -- one might even say spiritual....Masterful...compelling.

Charles Frazier author of Cold Mountain What a privilege to sit down with this book and let Roxanna Slade's wise, strong voice talk in your mind for a measure of hours about the profound consequence of ordinary lives.

James Schiff The Raleigh News his insights keen; his ability to slip inside the skin of his characters (especially women) astounding KEYS [1.12.2012]

Desert Fathers and Christian Philosophy - Kevin R. D .

Where I See The Sun
Contemporary Poetry in Anguilla
Edited by Lasana M. Sekou

Paperback, poems, literature, 184 pp.

$20

ISBN: 978-0996224-20-8

Where I See The Sun: Contemporary Poetry in Anguilla gathers a bounteous bunch of voices, 43 poets intent on entering the choir that would intone a new song for Anguilla, carved out of its history, its politics, its heritage, its dreams and aspirations. Their names may ring hollow to many a literary critic or student of Caribbean Literature, (with the exception, perhaps, of the venerable Bankie Banks, a true musical legend who has stuck to his Anguilla roots through thick and thin), but the important thing is that they now will be heard throughout the region and beyond and the story they tell, a reminder that size really doesn’t matter when it comes to human experience and existence or for that matter where it concerns creative output.

This is pure poetry: critical, sincere and plain. The glorious and convoluted history of small island nations sits heavily on the shoulders of so few. This may be your only chance to hear them speak like this.
– Wena Poon, award-winning Singapore-born American author of Café Jause: a Story of Viennese Shanghai

The Adulterous Citizen: poems stories essays
by Tishani Doshi

Paperback, poems, literature, 136 pp.

$20

ISBN: 978-0996224-22-2

Poems. Short stories. Essays. The Adulterous Citizen contemplates the feeling of belonging, while yearning for the seduction of elsewhere. Tishani Doshi guides us through the streets of Cartagena, the seaside of Madras, and the bronze cliffs of Wales; through arcane museums and into strangers’ houses; her poems, short stories and essays take us on a train ride across India into self-discovery and a teenager’s failed escape on the American Road, into a house of childhood ghosts, and on a journey of a delusional widow in the Himalayas. Travelling along are those abstract countries of memory and the imagination the author’s constant companions, and the reason why she writes at all: because she just ‘won’t shut up!’

Tishani Doshi brings to the written page the precision, poise and sensuality of an accomplished dancer, which is also what she is.
– Tabish Khair, poet and novelist

Columbus, the Moor | Colón, el MoroColomb, le Maure | Colombo, il Moroby Charles Matz

(English, Spanish, French and Italian Edition)

Paperback, literature, 104 pp.

$25

ISBN: 978-0996224-21-5

The literary works of Charles Matz are extremely complex. … What distinguishes his work is his plunging into the bottomless pit of lasting orality, the long and varied history of poetry-song-ritual.
– Andrea Zanzotto, Pieve di Soligo, Italy

Applicare a Matz etichette può essere assai pericoloso, ma credo che il suo tuffo nel pozzo senza fondo dell oralità perpetua lo caratterizzi inconfondibilmente, riportando in evidenza l originaria identità poesia-canto-rito lungo una catena da gran tempo spezzata, distrutta, e forse non ricostruibile.
– Andrea Zanzotto, Pieve di Soligo

Ce livre est la premieré publication de Colomb, le Maure, comme livret en anglais, avec des traductions en français, italien, et spagnol. Tous les quatre textes comprennent aussi divers autres languages comme le taíno (arawak) et le latin.

Esta es la primera publicación de Colón, el Moro como un único libro del texto teatral en inglés junto a texto español, francés e italiano. Todos los cuatro textos incluyen varias lenguas, como taíno (Arawak) y latín.
– House of Nehesi Publishers

Love Songs Make You Cry
by
Lasana M. Sekou

Paperback, poetry, literature, 158 pp

ISBN: 978-0988825-20-8

$20

Tales with utmost verisimilitude.
– Montague Kobbé, The Daily Herald

Love Songs Make You Cry stirs emotions that lie too deep for tears.
– Joyce Peters-McKenzie, St. Martin Newsday

While Sekou’s stories examine themes of displacement, immigration and exploitation, each one is based on human relationships.
– Rochelle Ward, bajanreporter.com

Language, Culture, and Identity in St. Martin
by Rhoda Arrindell

Paperback, literature, 240 pp.

ISBN: 978-0988825-22-2

$20

Language, Culture, and Identity in St. Martin is intended to contribute to the language education discourse and provide some insight into how language and culture affect and are affected by identity in St. Martin. Exploring the basic syntactical structure of the St. Martin language, it aims to stimulate further and deeper studies leading to a new awareness of the nature of the language. Furthermore, the book could serve to provide a knowledge base from which the analysis of cultural, identity, and educational issues confronting the South and North of this Caribbean island can be made and understood.

Arrindell’s research is a unique groundbreaking work.
– Dr. Alma Simounet, University of Puerto Rico

Where I See The Sun
Contemporary Poetry in St. Martin
Edited by Lasana M. Sekou

Paperback, poetry, literature, 120 pp.

$20

ISBN: 978-0988825-27-7

It s a rare sparkle event to have an anthology of (mainly) young poets already into memories, their bright eyes searching the horizon for future language to come out of one of our Caribbean islands this time St. Martin.
– Kamau Brathwaite, poet, critic, scholar

This wave of contemporary poetry from St. Martin … is an act of self-analysis, self-love, and self-preservation… . It says what must be said and what must be heard.
– Adrian Green, spoken word artist, Barbados

One day we could forget about these times, who we loved, what we feared, where we wanted to go, when we departed for our independent future, and that is when Where I See the Sun will reveal older secrets why and how poets are the memory keepers of the nation.
– Minerva Dormoy, Department of Culture, Collectivity of St. Martin

Maroon Lives: Tribute to Maurice Bishop Grenadian Freedom Fighters
By Lasana Sekou

Revolution As Poetic Inspiration
: Grenada in Maroon Lives
by Fabian Adekunle Badejo

Paperback, Poetry, Literature, 96 pp.

$18

ISBN: 978-0988825-24-6

Supple, integrative language, engaging scholarship, expansive allusions, sharp wit, musical vigor … make Maroon Lives resonate with other times and places. … Powerful extensive elegy that privileges revolution will not grow old.
– Keith Ellis, author, Professor Emeritus, University of Toronto

Lizzy Lizzard
by Robin Boasman

$20

ISBN: 978-0988825-21-5

Lizzy Lizard is Robin Boasman’s darling contribution to the children’s literature of the Caribbean. What an absolute delight to get the grand tour of St. Martin with Lizzy Lizard and her new friends! – Jamie Alleyne, Learning Child Development Consultant

Little Lizzy Lizard’s Long walk quickly turns into an adventure in and around St. Martin’s busiest city. The book’s photo art illustrations convey a sense of magic to places easily identified by boys and girls, ages 4 to 9. Meet the endearing Suzy Soldier Crab, Iggy iguana, Missy Mongoose, and Pico Pelican. Lizzy Lizard will prove popular with confident readers; and with families who can spend time reading it together.

Haïti et l identité littéraire trans-caribéenne
Emilio Jorge Rodríguez

Essais / Littérature / Études culturelles / Critique Littéraire

$25

ISBN: 978-0988825253

La collection d’essais de Rodríguez est d’une importance capitale, dévoilant des échanges clés entre écrivains haïtiens et cubains, échanges dialogiques traversant des différences linguistiques et historiques pour tisser un lien essentiel de compréhension qui ouvra la porte à de nouvelles formes de créativité.
– Myriam J.A. Chancy, Ph.D., Auteur de Framing Silence: Revolutionary Novels by Haitian Women

Ce livre excellent et circonstancié qui fouille dans les rapports cachés et profonds qui sous-tendent l héritage culturel d Haïti, met à nu d importantes zones de confluence des peuples de la région.
– Margarita Mateo Palmer, Instituto Superior de Arte, La Havane

 Haiti and Trans-Caribbean Literary Identity / Haiti y la transcaribenidad literaria
by Emilio Jorge Rodriguez

(English and Spanish Edition)

Paperback, literature, essays, culture studies/criticism

Monografías / Critica Literaria

$25

ISBN: 978-0913441589

Jorge Emilio Rodriguez has made a wise choice of the term ‘trans-Caribbean,’ it is of the same family as ‘transculturation’ and sheds light on the process of exchanges and influences that founded the Caribbean identity.
– Maximilien Laroche, author

Con una mirada atenta a las secretas conexiones rizomáticas del legado cultural de Haití, se develan, en este acucioso y excelente libro, importantes zonas de confluencia de los pueblos de la región.
– Margarita Mateo Palmer, Instituto Superior de Arte, Habana.

Nativity / Nativité / Natividad
Trilingual Edition by Lasana Sekou

Paperback, poetry, literature, 224 pp.

English • Française • Español

$20

ISBN: 978-0-913441-97-8

Nativity cover art: Adán, sculpture/bronze and Eva, sculpture/bronze by Fernando Botero. © Fernando Botero. Courtesy: Museo de Antioquia, Colombia.

In nine haunting segments … a bold narrative, … long overdue … centralizes the region’s indigenous, African, Asian connections. A triumph of Caribbean aesthetics. – Dr. Conrad M. James, University of Birmingham, UK

An exuberant, epic rush … a lusty, encyclopedic yawp. – Roberta Q. Knowles, The Caribbean Writer

From Yvette’s kitchen to Your TableA Treasury of St. Martin’s Traditional Contemporary Cuisineby Yvette Hyman

$30

ISBN:0-913441-16-3 (hard cover)

Delicious, delectable, and delightful dishes. – Gloria Ferris-Bell, nutritionist The recipes of award-winning chef Yvette Hyman, “first lady of St. Martin’s national cuisine” and founder of Yvette’s Restaurant, a gastronomic institution on the Caribbean’s “best dining island” — hailed in the Newsday,The Boston Sunday Globe, The Washington Post among other media.

Lydia From Heterosexual to Bisexual to Lesbian to God
by Lydia G. Henderson

Paperback, autobiography, adult reading

$25

ISBN: 9780913441-52-7

A captivating look at sexual addiction, pleasure, deceit, betrayal, “demonic attacks,” and the power of God to transform life. – Dr. Judith Arndell, Clinical Psychologist, author

St. Martin Talk
Words, phrases, sayings general communication terms
by Robert Romney

$18

ISBN: 978-0-913441-82-4

With information ranging from the witty to the wise, St. Martin Talk is a handbook of words, phrases, sayings and other communication terms — including those from the St. Martin of old that are still much a part of the everyday speech of the island’s people. This quick reference will happily serve as a home, school, office and travel reference and companion.

The Frock Other Poems
by Laurelle “Yaya” Richards

$15

ISBN: 978-0-913441-54-1

In The Frock Other Poems, Laurelle “Yaya” Richards, at times playful, sometimes stern, the poems do not avoid conflicts, but her strong womanist voice transcends these divisions with the gentle wisdom of her verse.
– Geoffrey Philp, author, USA

Sovereignty of the Imagination – Conversations III
Language and the Politics of Ethnicity

by George Lamming

Paperback, political philosophy, literature ethnic studies, Caribbean history, 96 pp.

$15

ISBN: 978-0-913441-46-6

Lamming’s preoccupation with freedom is today very apropos because one feature of our contemporary world is the resurgence of a current of thought and action, which heralds the virtues of empire.
Prof. Anthony Bogues, Political Science, Brown University

Guanahani, My Love
by Marion Bethel

Paperback, poetry, literature, 72 pp.

$15

ISBN: 978-0-913441-96-1

Guanahaní, my love is the metaphor for a place of more sea than land, of sugar and salt, “the Caribbean, a home”, … share the profound mystery which blankets them all.
Yolanda Wood, Caribe Casa de las Américas

Claude – A Portrait of Power
by Fabian Badejo

Paperback, biographical survey, political studies, 200 pp.

$20

ISBN: 978-0-913441-38-1

“Anybody who can last for thirty-five years in government has my unstinted admiration,” declared former US Secretary of State, Dr. Henry Kissinger, on the occasion of Dr. Claude Wathey’s 35th anniversary in elected public office in St. Martin. According to Badejo, history will not only weigh what this Caribbean political strongman “has done for the island, … nor how well he was liked or disliked” but “what he may have failed to do, too.”

I Believe
by Howard A. Fergus

Paperback, comparative literature, culture studies, criticism, 104 pp.

$15

ISBN: 978-0-913441-95-4

In the clean lyric line, the rhyming line … an honest, unsentimental perception of humanity. From a freshly-wrought volcanic landscape, Fergus speaks authentically, deeply.
Marion Bethel, author, The Bahamas

More than an untroubled declaration of faith, I Believe is in fact an option to believe, and so evokes its absent opposite against which it presses given humanity’s ‘imperfect garden.’
Dr. Jennifer Rahim, University of the West Indies, Trinidad and Tobago

St. Maarten At Your Service Newsletter

View The Official Newsletter of the St. Maarten Tourist Bureau. Click Here

St. Maarten Tourist BureauVineyard Office ParkWG Buncamper Road 33Philipsburg, St. Maarten

www.vacationstmaarten.com

House of Nehesi Studio

Lasana Sekou | Color and Cultural Identity | Caribbean Culture © 2007.

‘NATIVITY‘ recited by author Lasana Sekou, Casa de las Américas, La Habana, Cuba 2014. © by L.M. Sekou and CASA.

Title Deeds Poem by Lasana Sekou © 2009 by Angelo Rombley, Big Eye Opener Studios and Kevin James, Motion Graphics.

Eva/sion/es -fragmento – (Chiqui Vicioso, República Dominicana).

Lasana Slideshow Tribute by Lasana Sekou © 2010 by Angelo Rombley, Big Eye Opener Studios.

En busca de la gracia, Marion Bethel, Memoria del Festival Internacional de Poesía de Medellín.

Trigo sagrado, Nidaa Khoury, Israel, Memoria del Festival Internacional de Poesía de Medellín.

Somebody Blew Up America – 9/11 Poem by Amiri Baraka.

Mesa Redonda – Quince Duncan, Dlia McDonald, Ana Cristina Rossi, Lasana M Hawken PC RELOADED

Sekou

Dope Up Roughings

CasualitesFX3

Roughneck

ETERNO TIEMPO DE SIEMBRA

Related articles

KMPlayerMultimedia Player The KMPlayerСкачать KMPlayer - безопасная загрузка по прямой ссылке без вирусов и рекламы. Русская версия .,KMPlayer - скачать KMPlayer 4.2.2.15, KMPlayer - мощный медиаплеер, поддерживающий всевозможные форматы .,Скачать бесплатно Плеер KMPlayer. Универсальный проигрыватель медиафайлов видео, аудио.

MAGIX SOUND FORGE Pro Suite 12.1.0.170 - rsload.net Sony sound forge 10Download Sound Forge 10 free here! When it comes to professional sound editing software Sony Sound Forge 10 is at the top of the list. Sound Forge 10 is the,Your home studio for audio production. Sound Forge Audio Studio has everything you need to edit and master professional-quality audio on your home computer.,Sound Forge Pro 10 software efficiently and reliably provides audio editors and producers complete control over all aspects of audio editing and mastering.

Свежие ключи и коды активации для касперского KTS KAV KIS . KIS KAV 2013Всем привет! В предыдущей статье о безопасном режиме в Windows 7 я обещал подробнее .,‡ keys kaspersky ‡ llaves nod32 ‡ licencia avast ‡ serie avira ‡ bitdefender full ‡ serial norton 2012 ‡ llaves Dr. Web ‡ database script jdownloader .,:5kb/ :12.0 / 2012 :,, :/ /

<< Go back to the previous page